Connecteurs à fibre optique en conditions cryogéniques: la robustesse avant tout

White Paper: “Fischer FiberOptic at Cryogenic Temperatures”
Nouveau Livre Blanc: "Fischer FiberOptic à des températures cryogéniques"

L’utilisation de capteurs à fibre optique en conditions cryogéniques est rare. Notre nouveau Livre Blanc présente les performances d’un connecteur de notre ligne de produits Fischer FiberOptic Series dans le cadre d’un test à basses températures (1,9 Kelvin) réalisé au site d’essai SM18 de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). Les résultats du test confirment la robustesse de notre solution connectique, qui offre une très grande précision optique en conditions cryogéniques et pour d’autres applications en environnements extrêmes.

Rédigé par Jean-Baptise Gay, Project Manager chez Fischer Connectors, ce Livre Blanc présente les facteurs clés à prendre en compte lors d’une utilisation de capteurs à fibre optique en conditions cryogéniques, par exemple pour le contrôle de la température ou de la pression dans les aimants supraconducteurs. Ces facteurs sont notamment les affaiblissements d’insertion et de réflexion ainsi que les mesures de refroidissement pour déterminer la performance en termes de précision optique et d’étanchéité.

Download white paper: Fischer Fiberoptic at Cryogenic TemperaturesLe test réalisé au CERN a prouvé que les solutions de la ligne Fischer FiberOptic Series fonctionnent efficacement à des températures cryogéniques, avec un effet minime sur les affaiblissements d’insertion et de réflexion ainsi que sur leur performance en termes de précision optique et d’étanchéité. Il constitue en outre une excellente mesure de référence en vue de nouveaux tests ainsi qu’un bon point de départ pour rechercher de nouvelles solutions d’interconnexion par fibre optique pour d’autres applications cryogéniques.

Les gazoducs pour le transport du gaz naturel liquéfié (GNL), où les températures peuvent descendre jusqu’à près de -180°C, sont un autre exemple d’application où la robustesse est primordiale pour assurer une performance fiable et à long terme. Le test réalisé au CERN l’a également prouvé: la fibre optique peut être utilisée pour contrôler les températures le long du gazoduc même en situation de froid extrême.

  • Le Livre Blanc (en anglais) " Fischer Fiberoptic at Cryogenic Temperatures" à télécharger ici