Reconnaissance internationale pour l’exosquelette TWIICE lors de plusieurs événements visant à promouvoir l’innovation

Twiice team - Fischer Connectors partnership
L’exosquelette de l’EPFL avec la solution de Fischer Connectors fait parler de lui

Fischer Connectors est très fière de constater que l’exosquelette ultraléger nommé TWIICE continue à faire l’objet d’une reconnaissance internationale bien méritée lors d’événements organisés dans le monde entier et visant à promouvoir l’innovation.

Conçu par le Laboratoire de Systèmes Robotiques (LSRO) de l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) comme un soutien robotique portable pour aider les personnes atteintes de lésions médullaires à retrouver l’usage de la marche, cet exosquelette a figuré parmi les 10 finalistes (sur 664 produits présentés par 121 pays) lors du concours «UAE AI & Robotics Award for Good» à Dubaï. En outre, TWIICE sera également sous les feux de la rampe en tant qu’innovation prometteuse lors du prochain Salon International des Inventions de Genève, de même qu’à l’occasion d’une tournée de présentation prévue en Europe et en Asie, notamment lors de la foire Medtec Japan.

L’exosquelette TWIICE intègre des connecteurs ultralégers de notre ligne de produits Fischer Core Series AluLite. L’équipe d’ingénieurs de l’EPFL chargée de sa conception s’est retrouvée face à un défi de taille, celui de créer un appareil modulaire facilement personnalisable en fonction de l’utilisateur et de son handicap, et qui devait être à la fois simple, robuste, fiable et léger.

«Notre choix s’est porté sur les connecteurs AluLite de Fischer Connectors parce qu’ils répondaient le mieux à nos exigences», explique Romain Baud, ingénieur au LSRO de l’EPFL. Ils ont été choisis non seulement parce qu’ils assurent sécurité et fiabilité et permettent ainsi de prévenir les blessures, mais aussi pour leur caractère compact, leur robustesse et leur facilité d’utilisation.

Et surtout, dans le cadre de cette mission pour laquelle le facteur temps était essentiel, un soutien efficace était primordial pour que l’équipe puisse réaliser son objectif: «Nous avons beaucoup apprécié le soutien proactif de l’équipe de Fischer Connectors, qui a contribué à ce que l’exosquelette puisse être conçu dans les temps», ajoute Romain Baud.

Selon Mohamed Bouri, chef du groupe de robotique de réadaptation et d’assistance du LSRO, TWIICE est l’exosquelette le plus léger de ce type au monde. La reconnaissance désormais également au niveau mondial de cet appareil robotique très prometteur est tout à fait méritée.

Photo : Avant la diffusion en direct. L’équipe de TWIICE avec l’athlète de vélo à main Silke Pan lors de la première mondiale du CYBATHLON, un championnat pour les athlètes handicapés qui s’est tenu à Zurich en 2016.